Selon l’ONU, la détention des séparatistes anglophones et des militants du parti MRC est « arbitraire », et ils doivent être libérés

Violation des droits de l’homme au Cameroun,  la détention des séparatistes anglophones et des militants du parti d’opposition le MRC est « arbitraire », et ils doivent être libérés immédiatement, selon l’ONU. Dans une note rendue publique récemment, le groupe de travail sur la détention arbitraire des Nations unies, a jugé que « la privation de liberté » du leader séparatiste Sisiku Ayuk Tabé et ses codétenus est « dépourvue de base légale » et que les droits de certains militants du parti d’opposition Mouvement pour la Renaissance du Cameroun, dont son président Maurice Kamto, ont également été bafoués


JEAN CHARLES BIYO’O ELLA

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :