Un prêche dans le désert ? Le parlement européen fustige un « pouvoir répressif »

Suite aux violences post-électorales nées de la présidentielle du 27 août 2016, le parlement européen a adopté, le 14 septembre dernier, une résolution contre le gouvernement gabonais. Intitulé «Gabon, la répression de l’opposition», ce texte constitue une avancée considérable en faveur de Jean Ping. Une provocation pour le pouvoir de Libreville qui veut à tout prix tourner la page sombre de la dernière élection, arguant que le pays doit avancer.

Poursuivre la lecture de « Un prêche dans le désert ? Le parlement européen fustige un « pouvoir répressif » »

Violences d’août 2016. Les juges internationaux prônent le dialogue

« En plus de la justice, il faut le dialogue ». C’est l’exhortation faite par le juge sénégalais de la Cour pénale internationale (CPI), Amady Ba, venu enquêter en juin dernier sur les responsabilités dans les violences post-électorales. Devant la gravité des clivages entre pouvoir et opposition qu’ils ont rencontrés, les juges estiment « qu’il faut se parler et se tendre la main ». Un vœu pieu ?

Poursuivre la lecture de « Violences d’août 2016. Les juges internationaux prônent le dialogue »