12 ans d’emprisonnement ferme suite au procès d’Amadou Vamoulke. Les avocats du journaliste crient à un hold-up judiciaire

La condamnation de Vamoulké intervient alors qu’en 2019, un groupe d’experts des Nations-Unies avait dénoncé la détention arbitraire dont il fait l’objet avant de demander aux autorités camerounaises de le libérer.

Reportage de Jean Charles Biyo’o Ella

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :