Présidentielle au Gabon : Controverse autour du fichier électoral

Des organisations de la société civile et des partis de  l’opposition contestent les listes électorales  qui ont été publiées dans la perspective de la présidentielle du 27 août 2016. Selon eux, le fichier électoral  qui présente de nombreuses curiosités n’est pas fiable.

Des organisations de la société civile et des partis de  l’opposition contestent les listes électorales  qui ont été publiées dans la perspective de la présidentielle du 27 août 2016. Selon eux, le fichier électoral  qui présente de nombreuses curiosités n’est pas fiable.                                                       

Conformément à la loi électorale gabonaise, les listes  électorales  ont été affichées dans les différents centres de vote à travers le pays depuis le début du mois d’août 2016. Les gabonais en âge de voter qui se sont enregistrés sur les listes, peuvent  donc aller dans ces centres de vote pour vérifier que  leur nom, autres données personnelles  et  lieux de vote  sont correctement inscrits sur les listes. Seulement, quelques jours après la publication du fichier, une vive polémique a éclaté sur sa fiabilité. Des organisations de la société civile affirment que le fichier électoral, présente de nombreuses curiosités.

 Le bloggeur,  Mays Mouissi  a réalisé un audit indépendant sur le nombre d’électeurs inscrits dans chaque localité du pays et la population officielle desdites localités.  Les résultats obtenus qui ont été publiés sur son site « mays-mouissi.com » soulèvent quelques interrogations : 59 localités comptent plus d’électeurs inscrits sur la liste électorale que d’habitants. L’étude révèle par exemple que d’après le Recensement général de la population et du logement 2013 (RGPL 2013) rendu public par le gouvernement gabonais cette année, la Commune de Ndzomoé située dans le département du Komo-Océan (Estuaire) comptait seulement 43 habitants. Sur la liste électorale, 946 personnes sont inscrites  dans cette ville.  Dans le canton Remboué-Gongoué toujours dans le département du Komo-Océan,  53 habitants ont été recensés et  pourtant 786 personnes sont  inscrites sur la liste électorale.

Dans la province du Woleu Ntem, dans le sud du pays, le Canton Mbei près de Medouneu compte  556 habitants. Mais à  quelques jours de la présidentielle, sa population s’est multipliée par deux, puisque le fichier électoral présente  1 028 personnes inscrites dans cette localités. Autres curiosités relevées dans cette étude publiée le 7 aout 2016, plusieurs  localités, 18 au total ( Kayie, Tandou, Dikoka, Enkoro, Kye, Mbe, Lagune Mgowe, Limi, Louzibi, 1er arrondissement, Boumango, Loyoumou, Lebombi sud, Douami-Mouembi, Mimongo, Ocean-Mondah, Mouniandzi et Lekala), ont des ratios d’inscriptions compris entre 80 et 100%, 34% des localités ont un nombre d’électeurs inscrits atypiques par rapport à leur population officielle.

Pour Mays Mouissi, il s’agit d’un « gonflement artificiel de la liste électorale ». Un point de vue que partage l’opposition gabonaise qui dénonce également ce fichier. « Ce qui caractérise ce pays c’est qu’il y a absence de volonté d’y impulser la démocratie. A partir du moment où les acteurs politiques se fondent sur le faux, fraudent à chaque fois, il est évident que la contestation ne peut que se faire jour et c’est pourquoi les gens doutent de la fiabilité d’un fichier, élaboré, concocté  principalement par le pouvoir et qui n’a pas intérêt à perdre les élections. Le transport des électeurs encore appelé « bœufs votants vient compliquer la donne sur la sincérité de ce fichier électoral et c’est ce qui fait que ça fasse polémique », déclare pierre Claver Maganga MOUSSAVOU, président du Parti Social-Démocrate et candidat à la présidentielle du 27 août 2016.

 Disparités normales

Si la Commission électorale nationale autonome et permanente, organe en charge de l’organisation des élections et le ministère de l’Intérieur n’ont pas réagi, le ministre de la Communication et porte-parole du gouvernement gabonais, Alain-Claude Bilie-By-Nzé a tenté de mettre un terme à la polémique. Dans une interview diffusée   au journal de 19h le mercredi 10  août 2016 sur BBC Afrique,  Alain-Claude Bilie-By-Nzé soutient qu’il ne faut pas confondre les choses. « La question de la liste électorale tient compte des habitants gabonais en âge de voter, la seconde différence c’est la question de la résidence… Au Gabon, nous ne votons pas uniquement là où nous résidons, nous votons aussi là où nous avons des intérêts familiaux ou économiques, c’est la loi gabonaise. En d’autres termes,  lorsqu’il y a recensement de la population, on peut recenser dans un village 80 habitants mais il y a parmi les habitants de ces villages d’autres qui travaillent à Libreville, à  Port-Gentil ou  à Franceville, des villes du Gabon », tente d’expliquer le porte-parole du gouvernement.

Pour lui, les chiffres publiés par  Mays MOUISSI sur son site internet  sont « tout à fait  farfelus ».  Il soutient bec et ongle que selon les chiffres du dernier recensement général de la population, « 80% de la population est concentrée dans les centres urbains pour y travailler. Cette population retourne en période électorale voter sur les sièges, c’est pour cela qu’il y a des différences. Il y a des villages de 20 habitants habituellement mais au moment de l’élection, il y a 200 habitants et ceci n’a aucune forme d’ambiguïté pour les acteurs politiques gabonais », affirme-t-il. A propos des critiques formulées par l’opposition, le ministre Billie-By-Nzé  soutient que les partis politiques de l’opposition prennent part au processus électoral,  « l’opposition gabonaise veut tout faire pour parasiter le processus électoral gabonais.  C’est de la poudre aux yeux parce que cette opposition sent qu’elle sera battue ».

D’après  les normes internationales, le consensus parmi tous les acteurs qui participent au processus électoral est l’un des éléments d’une élection démocratique, libre et honnête.

Ted MOUCKOMBOU et Béatrice KAZE

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s