SUITE DE L’AFFAIRE DU GENDARME ACCUSE DE MEURTRE SUR UN CIVIL DANS UNE BRIGADE

Le corps de Ntang Juste Majoie décédé à la cellule de la brigade de Pouma est toujours à la morgue. Sa concubine portée disparue depuis le drame a laissé 4 enfants et est introuvable depuis lors. La famille est meurtrie et tente tout recours pour que la vérité soit établie dans cette affaire .

Le reportage de Michael Tchipkio

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :