Travail des enfants dans des mines au Cameroun

Savez-vous qu’au Cameroun, plusieurs enfants passent leur quotidien dans les sites miniers, où ils travaillent à longueur de journée. À Batouri dans la region de l’Est par exemple, des enfants de moins de 10 ans sont convertis en petits orpailleurs. Une véritable violation des droits de l’homme au sens de la loi camerounaise. Jean Charles Biyo’o Ella les a suivi durant une journée, voici son reportage

Poursuivre la lecture de « Travail des enfants dans des mines au Cameroun »

SUITE DE L’AFFAIRE DU GENDARME ACCUSE DE MEURTRE SUR UN CIVIL DANS UNE BRIGADE

Le corps de Ntang Juste Majoie décédé à la cellule de la brigade de Pouma est toujours à la morgue. Sa concubine portée disparue depuis le drame a laissé 4 enfants et est introuvable depuis lors. La famille est meurtrie et tente tout recours pour que la vérité soit établie dans cette affaire .

Poursuivre la lecture de « SUITE DE L’AFFAIRE DU GENDARME ACCUSE DE MEURTRE SUR UN CIVIL DANS UNE BRIGADE »

CAMEROUN, LES POPULATIONS AUTOCHTONES MARGINALISEES

Le calvaire des populations autochtones au Cameroun. Elles qui sont célébrées ce 09 Août, dénoncent la marginalisation dont elles sont victimes au quotidien. Entre absence d’infrastructures scolaires, absence d’hôpitaux et conditions sociales difficiles, la vie de ces populations autochtones s’apparente à un véritable capharnaüm. Et pourtant il existe des lois et instruments internationaux qui militent pour la protection de cette catégorie de nos populations considérées comme des minorités. Suivons le reportage de Michaël TCHIPKIO.

Poursuivre la lecture de « CAMEROUN, LES POPULATIONS AUTOCHTONES MARGINALISEES »

Des opposants dorment debout sous la pluie

Torture des détenus politiques

53 militants du Mouvement pour la renaissance du Cameroun et 4 militants du Cameroon people’s party passent les nuits debout dans leur cellule puante qui laisse couler de l’eau partout depuis plus de deux semaines à la prison centrale de Douala. Ils ont fait une pétition pour demander au régisseur de changer de cellule. Une demande refusée.

Poursuivre la lecture de « Des opposants dorment debout sous la pluie »

Des crimes impunis. L’élimination des albinos se fait en silence

Dans les régions du nord et de l’extrême-nord du Cameroun, des nouveau-nés albinos seraient sacrifiés à la naissance. En silence. Dans d’autres régions, les pratiques liées à la superstition ont drastiquement fait baisser leur nombre estimé à 2200 au Cameroun. Les ongs élèvent la voix et demandent à l’Etat de punir les coupables, afin de mettre un terme à ce « génocide volontaire » dans un pays de droit.

Poursuivre la lecture de « Des crimes impunis. L’élimination des albinos se fait en silence »

Il s’oppose à la démolition des maisons. L’avocat Richard Nseke Njoh battu et jeté en cellule

Le 25 Août, le commandant de compagnie de Douala 1e décide d’aller détruire des maisons qui font l’objet d’un litige, sans attendre la décision finale du tribunal, et en lieu et place d’un huissier censé exécuter les décisions de justice. Descendu sur les lieux pour s’opposer à cet abus, l’avocat Richard Nseke Njoh sera molesté, jeté dans une cellule, et entendu pour « rébellion » à la légion de Bonanjo. Une agression de trop qui passe mal.  

Poursuivre la lecture de « Il s’oppose à la démolition des maisons. L’avocat Richard Nseke Njoh battu et jeté en cellule »

Un albinos enlevé et tué, sa dépouille retrouvée mutilée à Bafoussam

Fouodji Flaubert était porté disparu depuis quatre jours. Plusieurs avis de recherches avaient été lancés à travers les médias et les réseaux sociaux. Le dimanche 29 Aout, le corps de ce chef de famille a été découvert dans une broussaille au quartier Djeleng 2 à Bafoussam, avec certains organes enlevés. La police a ouvert une enquête. Les ongs avaient lancé l’alerte aux enlèvements depuis le mois d’avril. Elles  réclament des sanctions sévères.

Poursuivre la lecture de « Un albinos enlevé et tué, sa dépouille retrouvée mutilée à Bafoussam »

Les accusés du meurtre des élèves de Kumba condamnés à mort

Les défenseurs des droits s’opposent à cette sentence

Alors que les personnes impliquées dans le meurtre de 7  élèves à Kumba ont été condamnés à être fusillées par le tribunal de Buéa, les organisations non gouvernementales et défenseurs des droits humains s’indignent contre cette pratique, suspendue dans plusieurs pays dans le monde, mais encore appliquée au Cameroun. Pour eux, la peine de mort viole un droit des plus fondamentaux, le droit à la vie.

Poursuivre la lecture de « Les accusés du meurtre des élèves de Kumba condamnés à mort »

Accouchements en détention. Les femmes séparées de leurs bébés dès la naissance

A la prison centrale de Douala, comme dans toutes les autres prisons du pays, le ministère de la justice exige désormais que les femmes enceintes, handicapées ou non, accouchent dans des hôpitaux publics, et que les nourrissons soient retirés à leurs mamans avant leur retour en prison, pour être confiés au ministère des affaires sociales. Cette décision fâche les pédiatres, qui rappellent que cela aura des graves conséquences sur la santé du bébé.

Poursuivre la lecture de « Accouchements en détention. Les femmes séparées de leurs bébés dès la naissance »

Procès des militants Mrc : les avocats dénoncent un procès truqué

Un procureur affirme que la loi  est appliquée

Depuis le 9 septembre, les avocats renoncent à défendre les 125 militants du Mouvement pour la renaissance du Cameroun (Mrc) détenus dans les prisons de Bafoussam, Douala, Yaoundé et Mfou, après les manifestations de septembre 2020. Ils accusent les juges d’être « inféodés au pouvoir ». Le procureur, Jean Paulin Menyenga, estime, lui, que les avocats font preuve de « mauvaise foi », « car les juges appliquent seulement la loi ».

Poursuivre la lecture de « Procès des militants Mrc : les avocats dénoncent un procès truqué »